fbpx
Fin de l'édition spéciale Confiner ensemble,
rendez-vous sur mouvement-up.fr pour suivre toute l'information de solutions.
Une vie en autonomie

Une vie en autonomie ? Ils l’ont fait !

« Vivre heureux » rimerait-il avec « vivre autonome » ? Si ce concept a le vent en poupe, c’est parce qu’il reflète l’idée d’une nouvelle liberté, mais aussi d’une protection en cas de crise.

Au démarrage du confinement, notre état de santé était la première source d’inquiétude. Très vite, nos conditions de vie matérielles ont été questionnées, levant ainsi le voile sur la dépendance au système présente dans notre quotidien. Aurons-nous assez de nourriture et de médicaments ? Nos besoins de première nécessité seront-ils satisfaits ? Et pour combien de temps ?  

Alors, comment répondre à ses propres besoins en énergie, en alimentation, en eau potable sans se couper du monde et tomber dans le piège du repli sur soi ? Faut-il renoncer à un certain confort et vivre en marge du système ?  

Nos invités

Brice Lasne est responsable de la communication de Ma Maison Autonome, une maison en briques de terre crue et bois qui s’intègre dans le paysage et fonctionne de façon autonome à 95%. Créée il y a 7 ans par l’architecte Dominique Lasne, le Free Drome est esthétique, écologique et économique. Un exemple pour l’habitat de demain ?

Scientifique de naissance, futur président de la République, diplômé d’une école d’ingénieur renommée, consultant indépendant pour de grandes entreprises, autant d’étiquettes que David Lerebours a portées de (trop) nombreuses années avant de décider d’ôter ses masques et chercher plus de sens à une vie somme toute très confortable mais pas assez authentique. Il a cofondé l’éco-village de Pourgues, un projet collectif d’autonomie, qui repose sur la liberté individuelle : rien n’est obligatoire. Chaque individu, quel que soit son âge, mène ses journées comme il le souhaite, se consacre à ce qui l’intéresse sans contrainte imposée, donne ce qu’il veut à la communauté, que ça soit en terme de temps ou d’argent.

En Dordogne, Benjamin Adler et Pauline Massart ont construit leur earthship, un type de maison bioclimatique – aussi appelé géonef – inventé dans les années 1970 par l’architecte américain Michael Reynolds. Conçu comme un véritable écosystème, une maison earthship repose sur plusieurs principes fondamentaux comme, par exemple, une baie vitrée permettant de capter la chaleur du soleil au sud ou un mur de pneus, au nord, pour stocker cette énergie.

La première des réactions à ce nouveau confinement : “on l’a déjà fait, on a pris l’habitude, ça va être plus simple !” et puis quand ce nouveau rythme s’impose le 30 octobre, des sensations désagréables se font de nouveau ressentir.

On va être honnête, le premier #restonschezsoi a été subi comme une gifle arrivée de nulle part avec le contre-coup en prime. Nous étions tous partis pour ranger la moindre parcelle de nos maisons, enfin nous lancer dans l’écriture du livre tant réfléchi entre deux rames de métro, nous reconnecter avec la nature … nous avons plutôt battu des records de temps passé devant nos écrans, on a frôlé le débordement avec les enfants à côté, engager des danses endiablées dans le salon pour invoquer les dieux de la levée du couvre-feu et avons tous eu un bilan très mitigé de cette période fantasmée comme mise au ralenti.

Et si pour les prochaines semaines, on se confinait mais en mieux ?

MOUVEMENT UP bouscule sa ligne éditoriale pour une édition spéciale “ confiner ensemble” pour faire, de cet épisode 2 du confinement, une période un peu plus nourrissante, un peu moins imposée.

Avec notre partenaire KISSKISSBANKBANK nous vous proposons de nous confiner ensemble et de nous retrouver quotidiennement sur le site www.confinerensemble.fr et sur nos réseaux sociaux pour partager ensemble sur cette période et nous entraider. Notre crédo “nous sommes une équipe : on part ensemble on rentre ensemble” et on n’oublie personne sur le bord du chemin. Petits coups de fatigue, moments de doute, envies de changer de job, de vie, de manière de voir, on va tout traiter. Nous n’allons juste pas nous occuper de nos affaires de cœur … quoi que nous ayons quelques idées là-dessus…

Nous vous fournirons des clés de compréhension et une boite à outils pour que vous puissiez analyser cette actualité complexe en l’éclairant des solutions proposées par ceux qui contribuent à un mieux vivre ensemble et avec la planète : les acteurs du changement.

Nous vous suggèrerons aussi des idées pour apaiser ces sources d’inquiétudes et de questionnements qui peuvent nous traverser. Nous serons aussi force de solutions pour confiner solo, à plusieurs, en famille sans déclaration de guerre à la fin de cette cohabitation imposée.

Notre ambition : rendre cette période féconde à des partages d’expériences et des moments d’inspiration pour préparer la sortie, non pas dans le monde d’après mais celui de maintenant mais en mieux !

La même mais en mieux, vous êtes d’accord ?

MOUVEMENT UP en collaboration avec KISSKISSBANKBANK

Plus d'articles
Les 21 peurs qui nous empêchent d’aimer